LES DEPRESSIONS

§1

Pour l’ensemble des communautés problématiques sur lesquelles nous sommes requis, les victimes attestent du nombre préoccupant de cas dépressifs parmi les membres, voire de problèmes psychiques difficiles. Les consultations de spécialistes doivent être déterminées par la personne concernée et non pas la communauté : trop de spécialistes sont imposés par la hiérarchie avec qui ils sont en connivence, quand la communauté n’empêche pas elle-même toute forme de consultation. Ceci est tout particulièrement délicat dans le cas du suivi psychologique ou psychiatrique : il faut un médecin indépendant consulté par la personne seule.

Page 21 sur 25