Quelques critères de discernement

Comment fonctionne le pouvoir ? 

A qui appartient-il ?
Qui l’a confié au leader ?
Quel est son champ d’exercice (déborde-t-il sur le for interne) ?
Est-il contrôlé, et comment ?
La dérive sectaire s’appelle l’oppression.

Comment circule le savoir ?

Qui détient l’information dans le groupe ?
Quelle place est faite à la parole de chacun ?
Est-ce seulement le leader qui « sait » ?

Le groupe a-t-il l’assurance d’avoir toujours raison contre quiconque, se sent-il investi de  mission de faire la leçon à tous les autres groupes (d'Église par exemple) ?
Les dérives s’appellent suffisance et endoctrinement.

Comment se gère l’avoir ?

D’où vient l’argent, qui en a le contrôle, à qui va-t-il ?
L’adepte retrouvera-t-il des moyens de vivre s’il quitte le groupe ?
La dérive s’appelle l’exploitation.

Comment sont vécues les relations ?

  • dans le groupe (liberté d’échange entre membres et respect des différences) ? 
  • avec les autres groupes (ecclésiaux par exemple) ?
  • Pense-t-il se suffire à lui-même, centré sur son développement ?

La dérive s’appelle fermeture.
 
Tout groupe, religieux ou non ; mais aussi toute communauté d’Église, pourrait se confronter utilement à ces critères.