QUIZZ EXPRESS « ONG »

JEUNES DIPLOMES
qui êtes tentés par l’action humanitaire…

Nous avons bâti pour vous ce quizz rapide qui tien compte d’expériences malheureuses dont l’AVREF a reçu le témoignage au cours de ses 16 années d’existence.
Beaucoup de déceptions auraient été évitées si, avant le départ, les jeunes, comme vous tentés par l’action humanitaire et séduits par un discours prometteur faisant appel à leur générosité, avaient pris le temps de se poser rapidement les questions suivantes :

1° Les missions proposées par cette ONG combinent-elles l’action humanitaire avec l’évangélisation ?

- Si c’est oui : ONG à éviter
 
2° L’ONG  qui vous intéresse fait-elle vérifier ses comptes annuellement par un professionnel de la comptabilité  et les publie-t-elle ?
Si c’est non : ONG à éviter
 
3° L’ONG qui vous intéresse a-t-elle fait l’objet d’un processus de certification ou de contrôle qualité par un organisme indépendant ?
Si c’est non : ONG à éviter
 
4° L’ONG qui vous intéresse est-elle engagée, au niveau de ses recrutements, dans une démarche de professionnalisation répondant aux exigences de l’action humanitaire ?
Si c’est non : ONG à éviter
 
5° L’ONG est-elle en mesure de vous présenter le rapport d’évaluation des projets déjà réalisés ?
Si c’est non : ONG à éviter
 
6° L’ONG qui vous intéresse (ou que vous intéressez) a-t-elle publié les témoignages d’anciens volontaires à leur retour ? Accepte-t-elle de vous mettre en rapport avec eux ?
Si c’est non : ONG à éviter

7° Les projets menés cette ONG respectent-ils les principes d’intervention suivants :
 
• principe de non-concurrence : pour ne pas  faire concurrence à un prestataire local
• principe de non-substitution : pour  ne pas se substituer aux acteurs du projet.;
• principe de non-portage : pour permettre aux partenaires sur le terrain d’assurer eux-mêmes le portage. ?
Si c’est non : ONG à éviter
 
8° L’ONG vous demande-t-elle de financer vous-même votre projet ?
Si c’est oui : ONG à éviter
 
Si le résultat de ce questionnaire vous amène à renoncer au départ, il ne faut pas que cela soit source de déception : dites vous que vous avez évité bien des ennuis qu’ont connus vos prédécesseurs !
En outre la législation française vous permettra toujours, au cours de votre vie professionnelle, de prendre un congé de solidarité internationale si vous le souhaitez pour mettre le professionnalisme que vous aurez acquis au service d’une cause qui vous paraît digne d’être soutenue. Dans cet esprit il existe également le congé de solidarité volontaire avec Projects Abroad. Ce ne sont donc pas les possibilités qui feront défaut si vous souhaitez, le moment venu, prendre un engagement sérieux dans une ONG fiable et professionnalisée.

BON A SAVOIR :

L’AVREF a particulièrement reçu des témoignages qui nous amènent à vous mettre en garde sur la façon dont sont menés les programmes de la Communauté du CHEMIN NEUF. Cette ONG est à éviter.
De même, par respect du principe de précaution, il vous est fortement déconseillé de prendre un engagement auprès de POINTS CŒUR tant que le résultat intégral de l’enquête canonique diligentée sur ce mouvement à la suite d’abus n’aura pas été largement diffusé. En effet au cours  des années écoulées l’AVREF a dû accueillir, et soutenir conformément à sa vocation, des personnes qui étaient passées par POINTS CŒUR et en étaient sorties déprimées et abîmées moralement. Ne prenez donc pas de risques inutiles.
Par contre nous ne saurions trop recommander la DCC, Direction Catholique pour la Coopération dont le site http://ladcc.org/pour-partir/  fournit des informations et conseils fort utiles à tous ceux qui ont un projet pour partir dans des conditions sérieuses.