SECTION 1 - LE SUIVI DES ÉTAPES DE LA VIE CONSACRÉE 

Préliminaire : Nécessaire renforcement de la distinction entre laïcat et vie religieuse

Aujourd'hui, une confusion est entretenue par nombre de communautés entre certaines formes d'états laïcs et une vie religieuse, voire entre certains engagements laïcs non consacrés et vie consacrée. La prononciation de vœux privés, voire de pseudo-vœux, des cérémonies a-canoniques, qui sont présentés aux concernés comme d'implication équivalente à celle des vœux publics d'une vie consacrée; des vies de célibat apostolique copiées dans leurs fonctionnement sur les vies consacrées; des vies communautaires intégrant des laïcs, voire des familles; des confusions même sur la signification des vœux (le champ de l'obéissance, une vision erronée de la chasteté, une pauvreté qui ruine les personnes et leurs familles mais enrichit la structure...); tout cela fait un dommage considérable.

 
En un temps où l'on a fait des progrès essentiels pour prendre conscience de la grandeur de la vocation des laïcs, de telles confusions ne peuvent être qu'intentionnelles.
 
Ainsi faut-il aussi bien préserver l'état de vie consacrée dans son sens et sa dignité, ce en quoi il respecte la dignité humaine, et l'état de vie laïque, à l'opposé d'un esprit ni d'un mode de vie clérical.

Page 4 sur 25