A l'attention des Victimes

 Victimes



Vous êtes victime d’une Communauté, d’un Mouvement, ou d’une personne qui a pris autorité sur vous, vous sentez que vous êtes ou avez été sous emprise, vous aviez pris des engagements ou prononcé des vœux.

Que tout cela soit ou non canoniquement valide ;


1. Vous qui aviez accepté  l’Obéissance : Vous avez connu la soumission, le harcèlement, l’abus de pouvoir d’une personne ou d’une organisation s’érigeant en juge de votre comportement.

2. Vous qui aviez accepté le renoncement  à une vie de couple et de famille : Vous avez connu l’isolement, la rupture affective avec des êtres chers.

3. Vous qui aviez accepté la Pauvreté : Vous avez connu  l’abandon, la misère intellectuelle et spirituelle ; vous avez été témoin de trains de vie non conformes à cet idéal. Vous avez été conduit à mendier au lieu de travailler normalement.Alors réagissez. Rien n’est perdu.

Si vous y êtes encore et si les abus sont caractérisés, vous n’avez pas à demander la permission de partir : prenez la fuite sans regarder en arrière dès que l’occasion se présentera, recouvrez votre liberté. Il est possible que vos papiers (identité, carte Vitale, originaux de diplômes,..) soient confisqués. Il est possible que vous ne puissiez les récupérer qu’en indiquant vos intentions de partir qui seront contrecarrées par des menaces ou de fausses promesses. Le monde extérieur sera encore diabolisé pour vous faire peur ! Dans ce genre de situation il est préférable,  de prendre la fuite et d’ exiger ultérieurement la restitution de vos affaires et papiers personnels.
Dans tous les cas si vous avez décidé de partir, n’attendez pas le résultat d’une demande d’exclaustration, n’attendez pas d’être relevé de vœux ou d’engagements pris en méconnaissance de cause. Partez !
Si vous avez quitté, vous avez fait le plus dur, vous pouvez vous reconstruire, vous devez le faire. L’AVREF vous accueille et vous aide : manifestez-vous !
Soutien confidentiel assuré par des accompagnateurs : familles, anciens membres de Communautés, juristes et psychologues.