Rebondir

Prendre son envol…

Le rebondissement est, tant pour la personne concernée que pour ses proches, la réponse adéquate à un traumatisme subi.
 Rebondir, c’est inventer un nouveau désir d’aller de l’avant…
 «Pour moi, c’est cela rebondir, ce n’est pas gommer les conséquences du passé, mais les assumer.»

#   LE REBOND EST-IL POSSIBLE ?

Qu’importe d’où viennent les problèmes quand on est sorti d’une Communauté : on peut en avoir été poussé(e) dehors, exclu(e) ; on peut l’avoir quittée de son plein gré, après réflexion, ou à partir d’une impulsion ou d’une intuition passagère. On peut se sentir ou non culpabilisé(e) par cette nouvelle situation.  On peut considérer l’avenir comme un trou noir.
Dans tous les cas, il faut savoir que l’AVREF n’est pas une association qui juge, mais une association qui compatit de façon positive en cherchant à aider, en sachant par expérience, avec des témoignages à l’appui, que les difficultés rencontrées peuvent être surmontées.
   «C’est important de savoir que l’on peut être aidé en étant écouté»  (témoignage reçu à l’AVREF)

#  LE CHEMIN ET LES ETAPES

Combattre le résultat d’une destruction précédente, c’est-à-dire le repli sur soi.
Faire le bilan du passé et en tirer le meilleur (car il y a un enseignement à tirer de toute expérience, même la pire).
Avoir le courage de demander de l’aide.
Se reconstruire et trouver un équilibre de vie.
Trouver du travail.
Rebâtir sa vie sociale.
Chercher des sources de motivations et s’engager dans des activités.
tout cela passe par un chemin de rebond.
Il y en a autant que de personnes qui sortent.
Mais tous ces chemins passent par des étapes obligées: c’est sur ces points de passage que l’AVREF peut aider le sortant et met à sa disposition des services concrets.

#   LE CHEMIN DE GUERISON

• LES PIEGES A EVITER 
- Le retour en arrière : «Il me paraît indispensable de souligner que l’on ne revient pas à la case départ». (témoignage reçu)
- Le déni du passé: «L’énergie passée à liquider son passé pèse aussi sur un temps déjà précieux passé à se reconstruire». (témoignage reçu)
- Le refoulement: «Refouler n’aide pas car la douleur est là, ainsi que l’échec et tout le reste. Au contraire, essayer de l’assumer petit à petit dans une dynamique positive peut devenir un atout.» (témoignage reçu)
• L’ATTITUDE A PRENDRE 
« Ce qui est en jeu, c’est la conscience qu’il va falloir gérer toute notre vie, pour la rendre féconde, cette blessure profonde d’avoir été trahi par les membres de mouvements ecclésiaux ». (témoignage reçu)

#  LES AIDES DE L’AVREF


L’AVREF a mis en place et anime de façon prioritaire des réseaux d’aide et de soutien aux sortants, ex-membres de mouvements, en tenant compte du fait que ce n’est pas la sortie physique d’une Communauté ou d’un Mouvement à dérive sectaire qui libère immédiatement l’adepte de l’emprise mentale exercée sur lui pendant des mois, voire de longues années.
Le soutien s’exerce donc sur toute la durée nécessaire pour recouvrer
• LA SANTE PHYSIQUE
Il est conseillé de faire un bilan de santé (hors réseau AVREF), et de procéder à des contrôles particuliers (ophtalmologie, dentaire, médecine tropicale,…)

AIDES AVREF SUITE...

• L’EQUILIBRE PSYCHOLOGIQUE 
Une phase dépressive est souvent constatée, pouvant alterner avec un très fort sentiment d’injustice et de colère, puis de culpabilité. L’AVREF permet de rencontrer dans des réseaux des personnes spécialisées dans l’écoute, le conseil  et l’aide psychologique. On essaie ainsi de prendre conscience de ce qui s’est passé: a-t-on été ou non victime ? Que s’est-il passé ? Un groupe d’échanges a été constitué. Un groupe de paroles pour les proches va également être mis en place.
• LA DIGNITE PERSONNELLE ET/OU L’INDEMNISATION 
Parfois une action judiciaire est engagée devant un Tribunal suite à un dépôt de plainte, ou devant un Tribunal ecclésiastique suite à un recours, car il est impératif que justice soit rendue. L’AVREF, au cas par cas, peut apporter un appui dans la démarche engagée Mais il ne faut pas que le souci d’une procédure en cours alimente un regard permanent sur le passé au détriment des projets d’avenir.

AIDES AVREF SUITE...

• L’INSERTION PROFESSIONNELLE
Les réseaux de l’AVREF permettent de rencontrer des conseillers professionnels pour faciliter les étapes de bilan et de construction du projet professionnel, le conseil en formation, la recherche d’emploi et tous ses outils (curriculum vitae, candidatures, préparation d’entretien).
•  LES REPERES ESSENTIELS 
Pour ceux qui le souhaitent des religieux amis peuvent exercer de façon amicale un conseil spirituel dans un esprit véritablement évangélique.
L’introduction dans ces réseaux d’aide et de soutien se fait après un premier entretien au cours duquel la confidentialité est de rigueur. L’essentiel de ces services est basé sur le bénévolat dans la mesure des moyens de l’association.

FINALEMENT…

Le parcours du sortant comporte plusieurs difficultés qui sont surmontables: notre association dispose de nombreux exemples et témoignages de ceux qui ont réussi à se reconstruire, à trouver un travail, un logement; ils ont pu également bénéficier de points de retraite pour leur présence passée dans une Communauté. Cela n’a pas été simple.
Cela n’a pas été rapide. Mais cela a été rendu possible car leurs proches, des familles, certaines Congrégations et des associations comme l’AVREF les ont aidés.
«Le négatif de tant d’années peut devenir le tremplin d’une nouvelle qualité d’existence.»