Hérauts de l'Evangile

Il faut se méfier des appellations : ce n’est pas parce qu’une organisation est labellisée « de droit pontifical » que le pape – qui a fort à faire par ailleurs – approuve nécessairement tout ce qui s’y passe. 

Les HERAUTS DE L’EVANGILE sont une parfaite illustration de ce qui vient d’être formulé.

Se définissant comme 

Une vaste famille religieuse au service de l’Église et de la société » les Hérauts de l’Évangile forment en effet une association privée de fidèles de droit pontifical, présente en plus de 70 pays, surtout implantée au Brésil et au Canada comprenant toutes formes possibles de vie consacrée, pour apporter le message de l’Évangile surtout chez les jeunes, touchant leur coeur par cette beauté ”qui sauvera le monde.

Elle comprend deux sociétés apostoliques : l’une cléricale et l’autre féminine.

Ce mouvement est issu de la société brésilienne la plus conservatrice représentée par Plinio Correa de Oliveira, fondateur de « Tradition, Famille et Propriété ». Enrégimentés les jeunes gens qui en font partie portent fièrement un uniforme avec des bottes en cuir noir et une sorte de chasuble ornée d’une croix gothique présentant quelque similitude avec un ordre des Templiers qui fonctionnerait en plein XXIème Siècle. Il se définit effectivement lui-même comme un « ordre ». 

Il  dispose d'un séminaire, d'un institut de théologie, de la chaîne TV Arautos, de radios, d'une agence de presse et de sites internet. Ses moyens financiers sont puissants en raison du milieu dans lequel s’opère le recrutement. Le vaticaniste Andrea Tornielli, signale que le Vatican ouvert une enquête sur certains agissements du groupe, notamment des séances d'exorcisme au cours desquelles les officiants dialogueraient avec le diable. C’est The Vatican Insider, rubrique spécialisée du quotidien italien La Stampa, , qui a révélé qu’une commission de l’Église enquêtait sur cette confrérie qui voit d’un mauvais œil la modernisation de l’Eglise. 

Ce qui accable ce groupe catholique, ce sont notamment des vidéos postées sur internet. Dans l’une d’entre elles, Joao Dias, le fondateur, demandait à l’un de ses disciples de lire un court texte, qu’il disait être le récit d’une conversation qui aurait eu lieu entre un exorciste de la confrérie et le diable. Dans cette vidéo, le religieux expliquait que le diable aurait dit que le Vatican était à lui et que le Pape était son pantin puisqu’il lui «obéit» et qu’il faisait tout ce qu’il veut «car il est stupide». Un culte secret et extravagant était rendu à une sorte de triade composée de Plinio Correira de Oliveira, sa mère Donna Lucilia, et Monseigneur Clá Dias lui-même.  Le  12 juin 2017 Dias devait enfin remettre sa démission, mais l’ordre n’a pas été démantelé. Un commissaire pontifical a été nommé, ce qui rappelle par certains aspects le procédé appliqué à la Légion du Christ après Maciel. 

Après sa démission, Joao Cia Dias aurait en outre ajouté qu’il ne renonçait pas pour autant à sa « mission de père », promettant qu’il resterait « disponible pour chacun » et concluant que Dieu avait fait de lui « un modèle vivant et un gardien de ce charisme » qui lui fut « donné par le Saint Esprit » selon l’hebdomadaire « la Vie » du 25/07/2017.


Il se prétend présent dans  80 pays. Sans prononcer de vœux et tout en restant laïcs – exception faite de ceux qui choisissent la voie sacerdotale ou religieuse (voir Virgo Flos Carmeli pour les prêtres, et Regina Virginum pour les religieuses) –, les Hérauts de l’Évangile déclarent vivre les conseils évangéliques « dans toute leur pureté fascinante. ». Mais il faut savoir que l’accent est mis sur la discipline et des cérémonies en uniforme ordonnées comme des défilés militaires. Un groupe s’appelant « les collaborateurs » a été également formé pour attirer  un public jeune.
Nous signalons, dans la même mouvance l’existence de la Société Française pour la défense de la Tradition, Famille et Propriété. La TFP française participe de la « TFP Student Action – Europe » Son action s’adresse aux jeunes universitaires. La prudence s’impose donc vis-à-vis de ce groupement.
 
https://exae.com.br

EX HERAUTS DE L’EVANGILE Le blog EXEA rassemble des récits sur les expériences d’anciens membres des Hérauts de l’Évangile et de leurs familles. EXAE est le lieu de rencontre et de soutien pour les victimes d’abus commis dans cette institution, et qui met à la lumière des choses que seuls qui ont connu la communauté de l’intérieur connaissent.